Les apports de l’IA pour la veille


Marie ALBERTINI
 

Bonjour aux lectrices et lecteurs de la liste,

 

Le sujet étant particulièrement intéressant, j’ai fait un résumé contenant quelques extraits du dossier d’Archimag, « Intelligence artificielle, une veille augmentée ? »

Je vous le livre ci-dessous.

 

Bonne lecture.  

 

 

 

Les apports de l’IA pour la veille

 

Les outils utilisant l’IA permettent-ils un gain de temps, une amélioration des performances de veille ? Quelles sont les limites de l’IA ? Les veilleurs seront-ils remplacés par des logiciels ?

Telles sont les questions abordées dans le dossier que la revue Archimag a proposé dans son numéro d’avril consacré à l’impact de l’intelligence artificielle sur la veille.

Les atouts de l’IA

Selon les informations recueillies auprès des éditeurs de solution de veille par Archimag, les atouts de l’IA pour la veille sont les suivants : la hiérarchisation de l’information (repérage des mots les plus importants),

l’établissement de liens entre des termes dispersés dans un texte, l’automatisation de filtres, la recommandation de contenus, la thématisation de flux d’information, le traitement automatique du langage naturel.

Pour Françoise Soulier, directrice scientifique de Hub France IA, l’intérêt de l’IA est de « traiter massivement les quantités de données disponibles et d’en extraire des signaux faibles ou de relier entre elles des informations dispersées ».

Chez BNP Paribas Cardif, l’équipe de veille utilise le logiciel KB Crawl. Les informations sont taguées afin de faciliter la recherche côté utilisateur. C’est une technologie d’IA, le machine learning, qui permet ce taggage.

L’équipe de veille du Crédit Agricole est, quant à elle, équipée du logiciel Digimind. Selon le responsable de la cellule veille, la méthode n’en est qu’aux balbutiements de l’IA. L’équipe teste la précatégorisation et le taggage proposés par la solution AI Sense.

L’IA, promesse ou menace ?

Françoise Soulier invite à la prudence : « il existe une tendance dans le milieu des start-ups à parler d’IA sans en faire réellement », et même : « tout le monde prétend faire de l’IA, mais c’est complètement faux. »

Frédéric Martinet, consultant veille stratégique et intelligence économique, se montre plutôt mesuré sur la place de l’IA dans la veille : « Le veilleur reste à mon avis un maillon indispensable pour faire le lien entre un écosystème informationnel de plus en plus riche, la connaissance d’un métier, les préoccupations stratégiques d’une entreprise, les besoins en information des décideurs, mais également pour l’intégration technologique qui devient à mon sens une compétence socle indispensable à l’exercice de nos métiers ».

Pour Christophe Deschamps, consultant et formateur veille stratégique et intelligence économique : « L’esprit humain est le seul à pouvoir analyser finement des informations ou encore à pouvoir émettre des hypothèses – et donc à être créatif – pour tenter ensuite de les vérifier en posant, par exemple, de nouvelles requêtes ».

Jérôme Bondu, directeur du cabinet de veille et d’intelligence économique Inter-Ligere, nous avertit cependant : « Pour que notre métier ne disparaisse pas, il faut dès maintenant que nous sachions remettre au centre de notre démarche la dimension humaine (analyse des besoins renforcée, animation de réseau, restitutions orales) et la créativité (dans l’analyse des problèmes, dans le croisement des disciplines, dans les modes de restitution). »

 

 

Source :

Intelligence artificielle : une veille augmentée ?, Bruno Texier

Trois veilleurs face à l’IA, Clémence Jost

« Tout le monde prétend faire de l’IA, mais c’est complètement faux ! », Bruno Texier

BNP Parisbas Cardif : veilleurs dans un monde qui change, Michel Remize

Veille au Crédit agricole : le temps de l’intelligence artificielle, Michel Remize

In Dossier Intelligence artificielle, une veille augmentée ? Archimag, n°343, avril 2021.

https://www.archimag.com/le-kiosque/mensuel-archimag/mag-343/intelligence-artificielle-veille-augmentee/PDF

 

 

Cordialement,

 

 

AVOCATS BARREAU PARIS
Marie ALBERTINI
RESPONSABLE BIBLIOThÈQUE numÉrIQUE
bibliothÈque maison des avocats Centre de documentation

+33 1 80 27 16 07 – 01 44 32 47 41

MAISON DES AVOCATS - COURS DES AVOCATS - CS 64111 - 75833 PARIS CEDEX 17
WWW.AVOCATS.PARIS • WWW.AVOCATPARIS.ORG

 

Join Juriconnexion@groups.io to automatically receive all group messages.